PRÉSENTATION

« La joie de l’Évangile qui remplit la vie de la communauté des disciples est une joie missionnaire » : c’est ainsi que le Pape François commence son exhortation apostolique Evangelii Gaudium. Parler d’évangélisation peut nous laisser démunis ; nous ne savons pas toujours comment faire, nous n’osons pas aller trop directement à la rencontre des autres.

A l’approche de Noël, la paroisse Saint-Jean-Baptiste de La Salle propose un parcours pour entrer dans cette dynamique missionnaire. Jusqu’au 3 ème dimanche de l’Avent, dit de Gaudete (dimanche de la joie), le 11 décembre prochain, nous pourrons vivre un cheminement paroissial de préparation à la venue du Christ.

Nous le savons, pour reprendre les mots du Pape François, « tous ont le droit de recevoir l’Évangile. Les chrétiens ont le devoir de l’annoncer sans exclure personne, non pas comme quelqu’un qui impose un nouveau devoir, mais bien comme quelqu’un qui partage une joie, qui indique un bel horizon, qui offre un banquet désirable. L’Église ne grandit pas par prosélytisme mais par attraction. »

C’est ainsi que chacun pourra, rempli de la joie de l’Évangile, inviter deux ou trois personnes de son entourage à venir découvrir la joie de la messe le 11 décembre prochain. Ce « dimanche de la joie missionnaire », ou encore dimanche des curieux, permettra à chacun, petits et grands, de partager le trésor de la foi.

PREMIÈRE JOIE

La Parole de Dieu

« A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13, 35). Cette parole de Jésus nous invite à vivre de l’Amour de Dieu entre nous avant de pouvoir en témoigner autour de nous. Nous sommes appelés à vivre la communion ecclésiale entre nous : « Qu’ils soient un en nous, afin que le monde croie » (Jn 17,21).

C’est ainsi que nous pourrons accueillir au sein même de notre communauté paroissiale ceux que nous inviterons le 11 décembre.

Action :

Je prends l’initiative de faire connaissance avec un paroissien que je ne connais pas encore et je propose de partager un café, un apéro, un repas… et je profite des Journées d’Amitié pour vivre un temps paroissial et découvrir ces frères et sœurs que le Seigneur me donne de connaître

Voir le tract