12 novembre – 32e dimanche du temps ordinaire

LA PAROLE DE DIEU, ENERGIE RENOUVELABLE

Éternel et actuel : à l’heure de la transition énergétique, de l’après-pétrole, et de l’encyclique « Laudato si », l’Evangile nous parle ce dimanche de lampes qui s’éteignent faute d’huile….

Lors de son baptême, la lumière est donnée au baptisé. Ce beau rite est accompagné de fortes paroles : par l’action de l’Esprit saint, il est devenu enfant de lumière, ainsi il pourra aller à la rencontre du Seigneur.

Encore faut-il que cette lumière du baptême brille, éclaire les pas du baptisé sur sa route !

Dans l’Evangile de Matthieu (25,1-13), il fait nuit. Dix jeunes filles attendent d’entrer dans la salle des noces. Cinq sont prévoyantes ; elles ont de quoi alimenter leur lampe, car elles avaient compris la nécessité d’entretenir la flamme ; les cinq autres sont insouciantes ; elles n’ont plus d’huile, faute d’intelligence de la situation. Seules celles qui ont de la lumière pourront s’avancer dans la nuit.

Chacun sait combien la flamme d’un cierge est fragile, lorsque les vents contraires se lèvent, lorsque les bourrasques des tracas, des peines, des doutes, des tentations la font vaciller. Alors les ténèbres peuvent brusquement envahir notre cœur, notre âme, même notre intelligence.

Il est donc vital de se soucier d’entretenir la flamme, pour que la lumière ne cesse pas d’éclairer notre route. Mais comment ?

Pour cela, nous avons un moyen sûr à notre disposition : la Parole de Dieu, éternelle et actuelle. Elle est une énergie créatrice : «Dieu dit : « que la lumière soit.» Et la lumière fut » (Gn 1,3) ; et une énergie renouvelable d’une puissance illimitée !

Heureux paroissiens de Saint-Jean-Baptiste de la Salle à qui sont proposé des parcours d’écoute, d’approfondissement, de partage de la Parole de Dieu : Ephata, Béthel, Stella Maris, EVEN !

« Ta parole est la lumière de mes pas

La lampe de ma route » (Ps.118)

 Xavier Riffaud, diacre.