Dimanche 17 mars – 2ème dimanche de Carême

Face à la crise, la sainteté au quotidien

La Transfiguration du Christ devant ses disciples est un admirable concentré de notre foi.

Saint Luc nous décrit un événement unique, qui rappelle le baptême de Jésus et annonce sa Passion, sa mort et sa Résurrection dans la gloire, à Pâques.

La lumière dont resplendit le Christ sur la montagne illumine Pierre, Jacques et Jean. Elle leur permet d’entrer dans la contemplation de la gloire du Fils de Dieu : Jésus vrai homme est aussi vrai Dieu !

« Celui-ci est mon Fils, écoutez-le » : les disciples entendent les mêmes mots d’amour, et la même invitation à l’écoute obéissante, que lors du baptême de Jésus, dans le Jourdain. La Transfiguration  révèle la gloire du Christ, annonce que la Croix est source de vie, et conforte ainsi notre espérance ! Jésus défiguré sur la Croix mettra l’homme devant son péché ; Jésus transfiguré sur la montagne ouvre le chemin qui nous conduit vers le magnifique : « Venez, les bénis de mon Père » (Mt 25,34).

Mais pas question de dresser trois tentes comme le propose Pierre, de rester là, au sommet de la montagne : c’est dans la plaine de nos vies quotidiennes qu’avec le Seigneur, lumière sur nos pas, nous construirons le Royaume.

Or la marche de l’Eglise est marquée aujourd’hui par la mise en évidence de situations dramatiques et de comportements inacceptables ; face à cela nous sommes tous invités à l’humilité, à la reconnaissance de nos propres fragilités. Et comme nous l’entendions dimanche dernier à la messe paroissiale : répondons à la tempête par la sainteté.

Précisément, il y a juste un an, le pape François lançait un appel à la sainteté. Dans son exhortation apostolique « Gaudete et exsultate », claire et facile à lire, il affirme que nous sommes tous appelés à la sainteté. Avec des mots simples, concrets, François nous donne un vigoureux encouragement à développer en nous, en notre humanité, la part de vie divine reçue lors de notre baptême.

Marie, Mère de Dieu, Mère de l’Eglise, toi qui as vu ton Fils défiguré dans sa Passion, intercède pour nous auprès de lui qui s’est montré transfiguré. Puissions-nous vivre ce Carême, temps de conversion, comme un chemin de sainteté dans l’Espérance.

                                                                                                           Xavier Riffaud, diacre