18 février 2018 – 1er dimanche de Carême

Quand votre charité donne chair à l’Evangile !

« Convertis-toi et crois à l’Evangile ». Le père Patrick O’Mahony a prononcé ces paroles de Jésus en marquant de cendres mon front. Cette appropriation qu’il personnalise par un tutoiement m’a fort touché, moi qui, le premier de toute notre Paroisse, au début de ce Carême, venais de recevoir ce signe de notre fragilité, mais aussi de notre espérance en la miséricorde de Dieu.

Me convertir d’abord et croire à l’Evangile après ? Certes non. La conjonction de coordination « et » joue bien son rôle. Celui qui appelle à la conversion le fait en proclamant déjà « l’Evangile de Dieu ». Cet Evangile, c’est Jésus lui-même, la Parole de Dieu incarnée, celui qui est venu pour que nous ayons la vie en abondance (Jn 10, 10). Nous convertir, c’est donc recevoir la vie que le Seigneur nous donne généreusement par le baptême qui réalise en nous sa Pâque.

En ce temps de Carême, par la pénitence et la prière, nous serons saisis par la charité du Christ. La joie du pardon fera fructifier la grâce de notre baptême qui est aussi « l’engagement envers Dieu – mais aussi envers les hommes -, d’une conscience droite » (1 P3, 21).

En ce temps de carême, par le partage, nous fortifierons notre communion fraternelle et ecclésiale, mais aussi notre compassion pour les plus démunis. Comme nous l’avons commencé l’an dernier, nous poursuivrons la construction de la future église « Saint-Jean-Baptiste de La Salle » de Kabgayi au Rwanda. Notre diocèse est très touché par la générosité de toute la paroisse qui permet cette nouvelle construction. Heureux de voir ainsi une église sœur soutenir mon diocèse, je tiens, au nom de mon évêque, à vous remercier de tout cœur pour votre partage de Carême qui permettra de finir la construction. Nous pourrons ainsi célébrer sa consécration le 12 août 2018.

En participant à la construction de cette nouvelle église, vous continuez à donner chair à l’Evangile. Que le Seigneur soit béni pour cet apostolat ! Ensemble, cheminons vers Pâques avec enthousiasme !

                                                                          Père Innocent MUVUNYI, vicaire