Lorsque le Fils de l’homme vient (en Mt25), un jugement s’opère, un tri s’accomplit. Ce Fils nous met devant sa personne et son action qui sont normatives, car il est Seigneur. Dans cette action, il n’y a pas d’entre-deux. Déjà, en Mt25, 1-13, une séparation intervient dans un groupe de dix vierges, pourtant toutes assoupies et endormies dans la nuit en raison du retard de l’Époux et de sa venue nocturne sans indication d’heure.

L’Époux, à travers le cri annonçant la rencontre promise : « Voici l’Époux, sortez à sa rencontre » (25, 6) réveille toutes les jeunes filles, c’est-à-dire les ressuscite. Ou plutôt celles qui sont « prêtes » (25, 10) se ressuscitent elles-mêmes comme cet Époux qu’elles connaissent et aiment grâce à l’huile de leur amour.

Cet Amour ne s’achète pas dans un commerce de produits essentiels ou non-essentiels… Selon Ct 8, 7 : « Qui offrirait toutes les richesses de sa maison pour acheter l’amour ne recueillerait que mépris ». Les cinq vierges parties acheter de l’huile auraient dû le savoir, si elles avaient été pétries de cette sagesse décrite sous les traits d’une figure féminine dans les livres sapientiaux. C’est pourquoi le Christ, l’Époux qui aime, déclare aux vierges restées à l’extérieur de la salle de noces : « Je ne vous connais pas ».

Même tri en Mt25, 14-30, non plus entre des vierges mais entre ces serviteurs que nous sommes, en tant que chrétiens, répartis en deux groupes : les serviteurs « bons et fidèles » et les serviteurs « mauvais et paresseux ». En effet, depuis son Ascension, le Maître est comme parti en voyage, nous livrant ses biens – c’est-à-dire nous les remettant dans un acte de confiance et d’amour – à savoir sa Parole, son corps eucharistique, ses sacrements, sa prière, …

Ultime tri en Mt 25, 31-46, cette fois entre deux groupes d’hommes à partir d’actes concrets comme accueillir, vêtir, visiter, donner à boire et à manger, car le Fils de l’homme est à la fois la figure mystérieuse de Dn 7 mais aussi le fils d’un homme (ou plutôt d’une femme, Marie), un homme comme les autres hommes, venu au milieu d’eux. C’est pourquoi le tri ultime s’opère à partir d’actes humains.

    P. Nicolas Delafon