Dimanche du Christ Roi

Le Christ, Roi de l’Univers

– Toi, roi ? Franchement, ça ne se voit pas !  Qui règne sur le monde ? Qui fait la loi ? À qui et à quoi l’humanité se soumet-elle? À toi ? Mais tu ne fais pas le poids ! Lois de la nature, loi du marché, loi du plus fort, loi du sang, loi de la jungle… Ça, ça marche !

– Mon royaume n’est pas de ce monde.

– Y en a-t-il un autre ?

–  Non. Le même, mais différent. Complet. Achevé. Plein.

– Plein ?

– Oui. Les lois dont tu parles, les lois que tu crois souveraines, ces lois vident le monde de lui-même. Elles l’épuisent. Elles se retournent contre lui. La ruine est au-dedans.

– Et toi, tu y peux quelque chose ?

– Je suis venu pour la Vie, la Vie en abondance.

– Et la mort, alors, pauvre fou, tu en fais quoi ?

– De la vie.

– Fichtre ! Et comment cela ?

– Par ma croix.

– Je ne comprends pas.

–  J’ai la Vie en moi-même. Je suis la Vie. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. Tout ce qui est vit par moi. Celui qui vit et croit en moi, même s’il meurt vivra.

– Tu vides le monde de ce qui l’épuise, et tu le remplis de toi, c’est ça ?

–  De ma plénitude, tu peux recevoir, gratuitement.

– Et comment ?

– Si tu veux.

– Donne-moi de vouloir, s’il te plaît… Pour que ton règne vienne.

Père Patrick O’Mahony, administrateur