Dimanche 26 mai 2019 – 6e dimanche de Pâques

Temps pascal ; temps de Foi et d’Espérance.

Ces dernières semaines soufflent le chaud et le froid, décidément….

Des dossiers concernant des situations graves dans l’Église sont projetés et exploités par la presse. Notre cathédrale voit sa toiture consumée et sa restauration, au-delà des délais nécessaires, pose la question du respect du culte que nous y pratiquons. Jean Vanier, entré dans la dernière phase de sa vie, décède laissant son œuvre et ses amis. Vincent Lambert atteint la période où d’aucuns prévoient de le faire disparaître en le privant d’hydratation et de soins quotidiens…

Mais notre archevêque parle de reconstruire l’Église vivante. Voilà qu’à Notre-Dame, les souscriptions couvrent déjà le montant des travaux envisagés pendant qu’on apprend que le Saint Sacrement et les saintes reliques ont été épargnés. A l’Arche de Trosly, des messages du monde entier consolent les amis de Jean et ses obsèques sont célébrées dans une ambiance lumineuse. Et puis, quand tout semblait être condamné, la cour d’appel de Paris demande que Vincent soit traité dignement en attendant que son état de handicapé le fasse sortir de la structure où il ne devrait pas être.

Nous pourrions être, tour à tour, en proie au pessimisme puis à l’euphorie. Or aucune de ces attitudes ne sied à notre état de baptisé. En effet, par notre sortie des eaux baptismales, nous voilà déjà sauvés (pour peu qu’on dise « oui ») et déjà entrés dans la vie éternelle (« Si tu savais le don de Dieu »).

Telles sont notre Foi et notre espérance…. Tout comme dans la barque chahutée, nous devrions observer une attitude confiante et résolue. Pleurant certes, par sympathie, quand il le faut (peut-être davantage…) et rendant grâce au Seigneur pour ses bienfaits (sûrement davantage aussi !!) quand ses signaux viennent nous confirmer sa toute puissance et son amour pour chacun d’entre nous.

                                                                                                       Patrick Decléty, diacre.