6 mai – 6e dimanche de Pâques

Ta parole, Seigneur, est vérité.

Face à divers événements de ces temps-ci, la parole de Dieu pour ce dimanche vient toucher notre cœur, nourrir notre âme, nous unifier. Ainsi :

– « Bien aimés, aimons-nous les uns les autres puisque l’amour vient de Dieu » (1 Jn 4,7).

Certains enjeux des lois de bioéthique ont pris douloureusement des noms, des visages. Ceux de Vincent Lambert et d’Alfie Evans émeuvent l’opinion, suscitent des réactions dans notre pays, en Grande-Bretagne, en Italie, au Vatican…Sur tous les sujets si graves du respect de la vie et de la dignité humaines, puisse seul l’amour du prochain inspirer les réflexions et les décisions des uns et des autres. Et nous, par notre baptême, nous sommes gardiens de cette admirable révélation que l’amour vient de Dieu.

– « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » ( Jn 15,13 ). La vérité de l’Evangile peut se révéler dans des situations extrêmes. A l’imitation du Christ, le Père Kolbe a choisi librement de donner sa vie à Auschwitz, en 1941 ; tout récemment Arnaud Beltrame s’est sacrifié pour son prochain. Dans la vie quotidienne de tout baptisé, lorsque simplement nous donnons de notre temps par l’action, la pensée ou la prière, c’est l’Esprit saint qui nous inspire. Il nous fait vivre cette vérité, et nous donne la paix et la joie.

– « Je ne suis qu’un homme, moi aussi » (Ac 10,26), répond Pierre à Corneille, centurion romain. Le Pape François vient de nous inviter tous à la sainteté. Son exhortation apostolique est un vigoureux et joyeux encouragement ! Oui certes il y a saint Pierre, saint Maximilien Kolbe, la « petite Thérèse » de Lisieux, saint Jean-Paul II et bien d’autres grands saints ! Mais le Pape l’affirme, « nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve » (Gaudete et exsultate, n° 14). Merci Saint Pierre, merci Saint Père !

Xavier Riffaud, diacre.