26 mars 2017 – 4ème dimanche de Carême

La joie de l’Évangile

Le voici parmi nous, bien présent dans le sein de la Vierge Marie, bien présent dans la vie de chacun de nous, le Verbe éternel de Dieu, sa Parole toute puissante, Jésus-Christ, notre maître et notre ami. Il est présent au milieu de nous comme celui qui sert, il nous ouvre à la vie véritable. Que serions-nous sans son offrande sainte, sans le don de tout lui-même qui, par l’Esprit, renouvelle notre liberté, éclaire nos yeux et déploie notre volonté. Nous ne savons que trop bien ce que serait notre vie, livrée à nos seuls désirs, abandonnée à notre avenir trop humain, incertain, instable et si souvent marqué de nos tristes vanités.

Mais voici que l’appel du Christ a suscité en nous la joie de l’évangile ! Sa lumière s’est levée sur nous et l’Eglise, devenue notre famille, nous transmet le bel héritage de son histoire et de son rayonnement. Nous ne sommes plus vraiment les citoyens d’une nation passagère, apparue un jour et qui disparaitra un autre. Devenus citoyens des Cieux, nous sommes conduits à vivre du côté de la grâce. Nous savons aussi que nous ne pouvons nous taire, envoyés que nous sommes pour être ambassadeurs de la miséricorde. Malheur à nous si nous n’annonçons pas l’Évangile (1 Co 9,16) ! Malheur à nous si nous gardons caché le trésor de la foi. Ne l’oublions pas, si nous nous taisons, les pierres crieront ! Ne laissons pas aux pierres la joie de l’Évangile.

En ces jours de préparation à Pâques, je vous invite à participer résolument à la mission d’annoncer le Christ à ceux que nous rencontrons. En ces jours de préparation à la grande Nuit de la résurrection, je vous invite à goûter la joie de la miséricorde. Sans inquiétude, humblement et ensemble, partageons notre foi, recevons le pardon. Il parait que « la vie augmente quand elle est donnée et qu’elle s’affaiblit dans l’isolement et l’aisance ». Soyons de ceux qui mettent « la sécurité de côté » et qui se passionnent « pour la mission de communiquer la vie aux autres » (Pape François, La Joie de l’Evangile 9.)

Père Alexis Leproux, curé