7 mai 2017 – 4e Dimanche de Pâques

« Aussi nombreux que le Seigneur les appellera »

Quand Dieu se donne à un homme, c’est pour se donner à tous. Quand Jésus ressuscité se donne aux Apôtres – témoins de la promesse et de son accomplissement –, c’est pour se donner à tous.

« La promesse est pour vous et vos enfants, dit saint Pierre, et pour tous ceux qui sont loin » (Ac 2,39).

La première prédication de saint Pierre traverse les oreilles de ses auditeurs pour s’adresser aussi à leurs enfants, et plus largement encore à tous ceux qui sont loin. Dieu avait promis, en effet, de susciter à Abraham une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel. Dieu a accompli sa promesse en ressuscitant Jésus-Christ son Fils unique. Il tient parole en suscitant des enfants, libres comme son Fils unique, quand ils renaissent par le baptême pour une vie nouvelle sans péché.

La fécondité de Dieu n’a pas de limite : la renaissance est pour vous, dit Pierre, et pour vos enfants à travers les générations. Elle est aussi pour tous ceux qui sont loin, c’est-à-dire pour les païens, pour tous ceux qui entendent la prédication des Apôtres, où qu’ils habitent sur la terre, quel que soit leur siècle.

Ces fils bien-aimés seront « aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera » (Ac 2,39).

C’est pour faire entendre cet appel à la liberté que des hommes répondent généreusement à la vocation sacerdotale. Quand Dieu se donne à un homme, il le donne à tous. Quels sont ceux parmi nous qui ont reçu le Seigneur et qui consentent librement à être donné à leurs frères ?

Abbé Alexandre Comte, vicaire