Pâques 2019

Pâques 2019 : l’effroi, l’espérance, la joie.

Dans sa passion, Jésus a connu l’effroi, l’angoisse. « Mon âme est triste à en mourir » (Mt 26,38). Fallait-il l’effroyable vision des flammes dévorant Notre-Dame de Paris, pour se sentir proche de l’innocent qui, sur le Golgotha, donne sa vie pour nous pécheurs, pour notre salut? « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn 15,13).

La mort et la résurrection de Jésus sont inséparablement source d’une inébranlable espérance. « Moi, je suis la résurrection et la vie » (Jn 11,25). Fallait-il la découverte inespérée dans la cathédrale dévastée de la splendide croix dorée et, comme veillant sur elle, de la Vierge du pilier, intactes toutes les deux, pour nous aider à croire en vérité que la résurrection, cœur du cœur de notre foi, est bien réelle, qu’elle n’est pas une hallucination de Marie-Madeleine, ni des disciples d’Emmaüs, ni des Apôtres au Cénacle ? « Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » (Jn 20, 28-29).

La joie de Pâques illumine nos âmes ! Dans la nuit pascale, joie des fidèles, joie des nouveaux baptisés, dans toutes les églises monte l’Exultet :

Qu’éclate dans le ciel la joie des anges !

Qu’éclate de partout la joie du monde

Qu’éclate dans l’Eglise la joie des fils de Dieu

La lumière éclaire l’Eglise,

La lumière éclaire la terre, peuples, chantez !

Fallait-il les larmes et les prières de tant d’hommes et de femmes, dans la nuit, à la lueur du brasier, pour se réjouir de la ferveur de la messe chrismale à Saint-Sulpice, des célébrations paroissiales du triduum sacré, pour prendre réellement conscience d’être les pierres vivantes de l’Eglise du Christ, la famille des enfants de Dieu ?

Avec Marie au pied de la croix, avec Marie au Cénacle, avec Marie debout dans la cathédrale défigurée, avec Marie notre mère, rendons grâce pour le sacrifice de son fils, entrons dans la joie de Pâques ! Alleluia ! Alleluia !

Xavier Riffaud, diacre