Toussaint 2016

Indifférence et persévérance. Espérance.

L’Évangile de saint Luc est bref, concis. D’un côté, une veuve qui demande justice, de l’autre, un juge qui ne veut pas rendre justice. La persévérance face à l’indifférence.

Indifférence : le juge n’a pas de considération pour cette femme qui lui demande juste de faire son métier. Le juge n’ayant pas de crainte de Dieu, n’a pas de respect pour la veuve. La veuve attendra. Persévérance : la veuve n’attend pas, elle insiste, elle ne renonce pas, ne lâche rien.

Cette parabole nous invite à l’espérance. Face aux injustices, aux désordres du monde, aux difficultés et contrariétés de tous genres, l’espérance c’est notre cri vers Dieu. Saint Luc nous invite à confier continuellement à Dieu notre fardeau. Et si parfois, sous le poids des difficultés, dans la nuit de la souffrance, nous nous demandons si Dieu ne ressemble pas un peu à ce juge indifférent, prenons exemple sur la veuve persévérante de l’Evangile. Alors nous Le verrons non comme un juge lointain, mais comme un Père qui écoute la prière de ses enfants. Chaque fois que nous passons outre la tentation du repli sur soi ou du désespoir, que nous écoutons les appels de nos frères lointains, de nos proches, des membres de notre propre famille, alors nous savons que nous menons le bon combat, que nous contribuons à rendre le monde meilleur, à bâtir le Royaume de justice et de paix.

Proclamés saints ce dimanche, le frère Salomon Leclercq, disciple de Saint Jean-Baptiste de la Salle, et sœur Elisabeth de la Trinité, carmélite, sont des modèles de persévérance dans la foi et de prière ; prions avec eux ;et avec Marie, nous pouvons chanter le Magnificat et louer Dieu :

«…Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui Le craignent

déployant la force de Son bras Il disperse les superbes

Il renverse les puissants de leur trône, Il élève les humbles… »

                                                                                                                  Xavier Riffaud, diacre