Vous avez été nombreux à participer à la dictée de Mlle Doat lors de nos Journées d’Amitié.

Le classement

Dans la catégorie adultes : 1° Marie-Louise LE GUERN   2° Caroline BARON   3° Baptiste BARON

Dans la catégorie Juniors 1° Dimitri BOUSSION (les autres juniors sont bien plus loin…)

Bravo à tous !

Vous trouverez ci-dessous son corrigé

Une brocante originale

La boutique de cette antiquaire était un bric-à-brac où il régnait un désordre indescriptible. Elle avait entassé tout un fouillis d’objets hétéroclites qu’elle s’était laissé fourguer par des ayants-droit impécunieux … Ces horreurs s’étaient ajoutées à des souvenirs de famille qu’elle avait décidé de vendre, bien à contrecœur. On  trouvait donc côte à côte, dans cet antre obscur, des coiffes bigoudens, des lampes aux abat-jour crevés, des coquemars plus ou moins ébréchés, des écritoires fendues, l alêne épointée d’un bourrelier souffrant d’éréthisme  et mort apoplectique , des fauteuils rococo bancals,  des coffres en ébène vernie,  un pied en marbre au cou-de-pied proéminent, et des ciels de lit qu’elle avait vus tomber, disait-elle, sur la tête de ses grand(s)-tantes un soir d’orage.

Dans la pièce contiguë étaient suspendues des psychés sans tain ;  elle y avait exposé aussi des planches botaniques représentant des perce-neige immaculées, des psalliotes rebondies et autres variétés inattendues.

Les curieux qu’elle avait vus défiler dans sa boutique repartaient les mains vides. Elle affichait des prix exorbitants mais n’était-il pas naturel qu’elle voulût tirer de ces vieilleries une somme qui la récompensât de tant d’années au service de l’art et du patrimoine… Il fallut bien qu’elle se résolût un jour à fermer boutique, faute d’acheteurs.

Mlle Doat tient à votre disposition vos copies à l’accueil de l’Eglise, n’hésitez pas à venir les récupérer pour connaître votre note !